Mgr De Kesel dissout la Fraternité des Saints Apôtres – décret du 15 juillet 2016

Nous prenons connaissance d’un courrier envoyé par Mgr De Kesel aux membres de la Fraternité des Saints Apôtres.  Il est daté du 18 juillet.

A ce jour, il n’y aucun  communiqué à ce sujet sur Cathobel.

Nos premiers commentaires feront l’objet d’un prochain billet.

________________________________

Aux membres de la Fraternité des Saints Apôtres

Malines, le 18 juillet 2016

Cher Frère,

Le 15 juin dernier, je t’ai fait savoir que j’avais décidé de ne plus accueillir la Fraternité des Saints Apôtres dans l’archidiocèse de Malines-Bruxelles.

Jusqu’à maintenant, cette décision n’était pas formalisée par un acte juridique. Le droit canon m’y oblige par la signature d’un décret. Il me demande en même temps de le faire savoir. Tu trouveras ci-joint copie de ce décret. Je t’en souhaite bonne réception.

Avec mes salutations fraternelles,

Jozef De Kesel

Archevêque de Malines-Bruxelles

_______________________________

Décret concernant la Fraternité des Saints Apôtres

Attendu que :

  • La Fraternité des Saints Apôtres a été érigée le 7 avril 2013 en « association publique de fidèles cléricale » de droit diocésain. Elle relève de la responsabilité de l’archevêque de Malines-Bruxelles.
  • La Fraternité compte jusqu’à présent 27 membres, dont 6 prêtres et 21 séminaristes dont un diacre. De ces 27 membres, 21 résident en Belgique et 6 en France, plus précisément dans le diocèse de Bayonne. La majorité des membres est actuellement originaire de France.

Considérant que :

  • Répondre à la vocation de prêtre diocésain ne signifie pas nécessairement de se retrouver seul : le prêtre peut compter sur le soutien et la solidarité de frères.
  • L’initiative pose cependant problème lorsque l’on constate que la plupart des séminaristes de la Fraternité des Saints Apôtres viennent de France où de nombreuses régions connaissent un manque cruel de prêtres. Il se pourrait que le nombre de séminaristes belges, tant néerlandophones que francophones, augmente au fil du temps. Mais, dans ce cas de figure, ils pourraient provenir également d’autres diocèses belges alors qu’ils relèveraient tous de l’Archidiocèse.
  • Cette perspective n’est dès lors pas à promouvoir dans les circonstances actuelles car elle manifeste un grave manquement à la solidarité entre évêques, tant avec ceux de notre pays qu’avec nos voisins français.
  • Une commission spéciale a rencontré depuis le début de l’année 2016 tous les membres de la Fraternité résidant en Belgique. Les évêques de Belgique et les instances responsables du Saint-Siège ont été consultés par l’archevêque sur la question.

Par le présent décret, j’estime devant Dieu et en conscience devoir prendre les décisions suivantes :

  • L’association publique « Fraternité des Saints Apôtres » est dissoute à la date du 15 juillet 2016.
  • Les prêtres et le diacre incardinés pour servir dans l’archidiocèse de Malines-Bruxelles le resteront conformément aux dispositions du droit de l’Eglise. Lorsque l’archevêque les nommera à différentes fonctions, il s’efforcera de respecter ce qui leur était cher lorsqu’ils ont adhéré à la Fraternité.
Publicités

12 réflexions au sujet de « Mgr De Kesel dissout la Fraternité des Saints Apôtres – décret du 15 juillet 2016 »

    1. Solidarité avec les évêques français … !
      C’est la pire mauvaise excuse de faux-derche qu’il m’a été donné de lire.
      De la part d’un archevêque c’est à pleurer : quelle est la limite entre mauvaise foi et mensonge?
      S’il fallait « gagner  » 20 séminaristes (en admettant qu’ils ne seront pas prêtres du Seigneur mais de France … il est catholique votre évêque à Bruxelles? ) monseigneur Vingt -Trois aurait peut être dû fermer d’abord les Missions Étrangères de Paris !

      J'aime

  1. Et c’est tout ????Basta?expédié.Allez hop on passe à autre chose…????
    Mgr De Kezel je suis profondément choquée , ébahie de votre annonce impersonnelle ,très genérale qui fait plus penser à une lettre de fonctionnaire qui se cantonne du minimum que d’un Père aimant!
    .Je crois que votre Dieu n’est pas celui dont parle Jésus et que bienheureusement d’autres les « chrétiens catholiques » l’ aiment et en vivent.
    Mgr de Kezel ,l’Eglise est malade et vous me donnez bien la preuve aujourd’hui « en toute conscience devant La tres Sainte Trinite d’Amour »que ses brebis ont laissé entrer le loup dans leur bergerie.Dans la vôtre?
    .Je prie pour votre conversion à la suite des stes Femmes,de Ste Marie Madeleine ge jour, qui ont suivi Jesus raillé devant Caïphe et les pharisiens…Et j’ose espérer que nos prières invisibles seront comme au cénacle ,après la Passion ,celle de la Nouvelle Pentecôte oú l’Esprit Saint renouvelera tout pour la nouvelle civilisation de l’AMOUR.
    Loin de la division et de principes qui éloignent les agneaux plûtôt qu’ ils ne les ramènent à Dieu avec ce genre de décision et de décret,je suis convaincue que Marie ,Aurore de la nouvelle évangélisation écrasera bientôt de son talon toutes les perfidies démoniaques menées contre la VERITE et les vrais apôtres du Christ.
    Bien à vous fraternellement .
    Nathalie Di Meglio,laïque mais enfant de Dieu et Marie Reine de l’Amour.

    J'aime

  2. Franchement, on ne voit pas trop içi la ‘parrhèsia’ avec laquelle le Pape François nous encourage tous à parler. Las raisons invoquées pour dissoudre une institution contre laquelle il n’y pas aucune plainte (connue) sont très faibles.

    Suivant la logique d’un evêque ‘Roundup’ ou un Msgr Glyphosate, et puisque ‘les instances du Saint Siège’ sont intervenues, il faudrait aussi que le Saint Siège procède à la dissolution de toutes les ‘associations publiques de fidèles clericales’, tant diocesaines que de droit pontifical: oratoriens, lazaristes, St Sulpice, Missions Etrangères de Paris, Pallotins, Pères Blancs, Communione e Liberazione… suivre avec les Instituts Séculiers Clericaux (type Notre Dame de Vie, Schönstatt), puis les Instituts Religieux Clericaux (Passionistes, Redemptorites, Picpus, Spiritains, Salesians,Chemin Neuf, Frères Missionnaires des Campagnes, etc.) et pourquoi pas abolir le Clergé Régulier dont la Compagnie de Jésus est l’institut le plus nombreux… En effet, la Congrégation pour les Instituts de Vie Consacrée et les Sociétés de Vie Apostolique à Rome devrait être dissoute elle aussi puis qu’elle maintien une situation d’injustice structurale…

    Toutes ces institutions pourraient être accusées de manque de solidarité avec les diocèses où ils sont installées.

    Seulement, on se demande pourquoi le droit canon les prévoit comme des formes associatives légitimes avec des charismes particuliers qui expriment la richesse de l’action de l’Ésprit Saint dans l’Église… Un dialogue franc et sincère permettrai peut-être de partager ces richesses avec d’autres qui en ont bésoin au lieu de les refuser.

    J'aime

  3. Franchement, on ne voit pas trop içi la ‘parrhèsia’ avec laquelle le Pape François nous encourage tous à parler. Las raisons invoquées pour dissoudre une institution contre laquelle il n’y pas aucune plainte (connue) sont très faibles.

    Suivant la logique d’un evêque ‘Roundup’ ou un Msgr Glyphosate, et puisque ‘les instances du Saint Siège’ sont intervenues, il faudrait aussi que le Saint Siège procède à la dissolution de toutes les ‘associations publiques de fidèles clericales’, tant diocesaines que de droit pontifical: oratoriens, lazaristes, St Sulpice, Missions Etrangères de Paris, Pallotins, Pères Blancs, Communione e Liberazione… suivre avec les Instituts Séculiers Clericaux (type Notre Dame de Vie, Schönstatt), puis les Instituts Religieux Clericaux (Passionistes, Redemptorites, Picpus, Spiritains, Salesians,Chemin Neuf, Frères Missionnaires des Campagnes, etc.) et pourquoi pas abolir le Clergé Régulier dont la Compagnie de Jésus est l’institut le plus nombreux… En effet, la Congrégation pour les Instituts de Vie Consacrée et les Sociétés de Vie Apostolique à Rome devrait être dissoute elle aussi puis qu’elle maintien une situation d’injustice structurale…

    Toutes ces institutions pourraient être accusées de manque de solidarité avec les diocèses où ils sont installées.

    Seulement, on se demande pourquoi le droit canon les prévoit comme des formes associatives légitimes avec des charismes particuliers qui expriment la richesse de l’action de l’Ésprit Saint dans l’Église… Un dialogue franc et sincère permettrai peut-être de partager ces richesses avec d’autres qui en ont bésoin au lieu de les refuser.

    J'aime

    1. Jésus a dit a ses Apôtres qu’ils allaient beaucoup souffrir à cause de Lui. Il n’y a pas des saints apôtres sans la Croix. Ce qui apparait un mal est transfiguré en bénédiction, une preuve du Seigneur qui se sert des faiblesses humaines. C’est Dieu qui protège et guide son oeuvre, pas les hommes. Prier pour eux et sa sainteté et les confier à Jésus et sa Mère est la meilleure façon de les accompagner. Il n’y pas d’oeuvre vrai de Dieu qui n’ait pas passé par des grandes épreuves. C’est la pédagogie divine, difficile à accepter des fois, mais il faut voir plus loin et se dépasser. Consolons-nous : les fruits seront encore plus grands !

      J'aime

  4. Si je comprends bien, le délit dont il s’agit c’est que les séminaristes sont français…Cette extrême sollicitude vis-à-vis des évêques français est vraiment touchante, d’autant plus que ceux-ci n’ont rien demandé…

    J'aime

  5. Je suis vraiment atterrée de cette décision , c’est vraiment incroyable , il faut prier pour la conversion de nos évêques car il n’y en a pas beaucoup qui sont brûlés de l’amour du christ , bien sûr qu’il y aura une benediction encore plus grande pour eux , restons bien unis dans la prière …

    J'aime

  6. Lettre ouverte à Mgr de Kesel
    Un grand merci, Monseigneur, de votre action, qui s’inscrit dans le même courant que tous ceux qui ont agi ainsi vis-à-vis de Saint-Philippe Néri ( interdit de confesser !) , de Saint Jean Bosco, de saint François de Sales, de saint Maximilien Kolbe, de Saint François d’Assise.. C’est parfait ! Vous confirmez ainsi la sainteté de la fraternité des Saints Apôtres, et je vous en remercie. Je regrette simplement que vous manifestiez votre désaccord avec votre prédécesseur, ce n’est pas très bon pour l’unité de l’Eglise.. Vous n’arrêterez pas l’action de l’Esprit Saint, cher monseigneur, et j’espère qu’Il vous accordera son pardon, en cette année de la Miséricorde…

    J'aime

  7. On m’a dit, mais est-ce vrai ? que Monseigneur DE KESEL, n’a jamais mis les pieds dans l’Eglise Ste Catherine.
    C’est incroyable, il agit donc par lettre, mails, ou téléphone ? Il n’a donc jamais vraiment pris contact avec la Fraternité
    des Saints Apôtres de visu ? Il ne connaît donc pas cette Eglise Ste Catherine, située en plein centre de Bruxelles, vide pendant 3 ans, et qui aujourd’hui est comble tous les dimanches ! grâce à la Fraternité des Saints Apôtres. Comment est-ce possible ? Est-ce parce qu’ils sont français ? ( en partie )

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s