Lettre ouverte à Mgr De Kesel

 Lettre ouverte à Mgr Joseph De Kesel, Archevêque de Malines-Bruxelles

Bruxelles, le 13 Juin 2016

 

Monseigneur,

 « Concertation », voilà un terme que vous utilisiez dans votre lettre pastorale de 2005 sur l’avenir des églises de Bruxelles. Alors aujourd’hui, pour ne rien vous cacher, nous sommes extrêmement inquiets. Nous essayons vainement de vous rencontrer, pour comprendre l’origine et le bien-fondé des rumeurs de fermeture de notre église Sainte-Catherine et de dissolution de la Fraternité des Saints-Apôtres qui courent depuis le mois d’avril dernier.

Comprendre pourquoi une église, située en plein cœur touristique de Bruxelles, qui fait le plein tous les dimanches et où de nombreux fidèles trouvent un véritable lieu de ressourcement spirituel et humain, serait à nouveau menacée de fermeture. Comprendre pourquoi l’Archevêché souhaiterait le départ de prêtres et de séminaristes qui ont permis à Sainte-Catherine de redevenir une paroisse vivante et rayonnante depuis sa réouverture en Septembre 2014, un « noyau de vitalité évangélique » comme vous en souhaitez tant pour notre ville. Comprendre enfin pourquoi le dialogue et les échanges en toute confiance et transparence sont si difficiles avec nos pasteurs sur des sujets qui nous touchent d’aussi près.

 

Pas d’informations, aucune communication 

Le 29 avril 2016, le Vicariat de Bruxelles a démenti par voie de communiqué ces différentes rumeurs. Mais ce communiqué ne nous a pas rassurés, car il indique bien l’existence de deux dossiers en réflexion : l’un concernant la fermeture de l’église Sainte-Catherine, l’autre, la dissolution de la Fraternité des Saints-Apôtres. Pour en connaître le contenu, et parce que nous ne pouvons pas imaginer une réflexion sans connaissance de la réalité et des personnes directement concernées, nous avons souhaité vous rencontrer. À de nombreuses reprises, nous vous avons écrit (entre autre courriers des 25 et 26/04/16). Vous nous avez alors invités à contacter Mgr Kockerols, l’évêque de Bruxelles (dans un courrier du 27/04/16), ce que nous avons fait. Après notre courrier et nos nombreux rappels (28 et 29/04, 2 et 3/05/2016), nous avons finalement obtenu un rendez-vous avec votre Auxiliaire pour le 08/06/2016.

Au cours de cette rencontre, nous avons pu lui partager tout ce que nous vivions dans notre paroisse de Sainte-Catherine. L’occasion de lui parler des nombreux fruits issus de l’apostolat des prêtres et des séminaristes de la Fraternité des Saints Apôtres : les familles (catéchisme, repas familiaux), les jeunes, les écoles, l’accueil des étrangers, les fiancés, les malades, etc. Mais nous nous sommes aussi fait l’écho de l’inquiétude des nombreux fidèles de notre communauté paroissiale, suite aux différentes informations qui ont circulé à son sujet durant les dernières semaines.

Cherchant naturellement à être éclairés et rassurés, nous lui avons demandé quel était ce fameux dossier « Sainte-Catherine » et ce qu’il contenait, mais aussi si notre église continuerait d’être ouverte au culte catholique et si elle serait toujours confiée aux prêtres de la Fraternité des Saints Apôtres (FSA). Nous avons également voulu savoir pourquoi les prêtres de la FSA n’avaient pas été invités à la réunion du presbyterium du 04/02/16 comme tous les autres prêtres et diacres de Bruxelles, pourquoi Mgr Kockerols n’avait participé à aucune ordination diaconale ou presbytérale de la Fraternité ou encore pourquoi l’évêque n’avait jamais visité ses prêtres et ses paroissiens à Sainte-Catherine en deux ans, malgré leurs invitations. Enfin, nous lui avons demandé pourquoi la prise en charge des frais d’études et de logistique des séminaristes de la Fraternité des Saints-Apôtres convenue avec Mgr Léonard (on parle de dizaines de milliers d’euros) n’étaient plus payés par le diocèse, depuis de nombreux mois.

 

Qui va nous répondre ? 

Des questions légitimes, nous semble-t-il. Mais Mgr Kockerols n’a répondu à aucune d’entre elles, nous rappelant qu’il n’était que l’auxiliaire de l’archevêque du diocèse… Les raisons invoquées ? Pêle-mêle : il ne savait pas y répondre, des questions de déontologie, l’aspect délicat de s’exprimer quand il s’agit de personnes, ou encore la difficulté de s’exprimer sur des décisions qui relèvent de votre autorité, etc. Au cours de la discussion, nous avons été particulièrement choqués d’apprendre que notre évêque ne connaissait pas le nombre de séminaristes de son diocèse… Ne connaît-il vraiment ni les noms ni les visages de ces jeunes qui sont les futurs prêtres de nos paroisses ? À la fin, il nous a invités à … vous contacter !

Qui donc va nous répondre ? Certains paroissiens avaient posé toutes ces questions par écrit à l’évêque de Bruxelles. La réponse fut lapidaire : « attendez les communications officielles ». Nous nous étonnons de la méthode utilisée par nos pasteurs pour décider de l’avenir de notre communauté, sans aucune concertation ou communication avec les intéressés. Raison pour laquelle, le 8 juin dernier, alors que nous faisions un compte-rendu détaillé de notre rendez-vous avec Mgr Kockerols auprès d’un large collectif de paroissiens, la démarche de cette lettre ouverte a été approuvée à l’unanimité.

 

pape françoisNous souhaitons un autre rapport entre les laïcs « de base » et le clergé. Comme le rappelait le pape François le 26 avril dernier : « Les laïcs sont des protagonistes de l’Église et du monde », invitant ainsi les pasteurs à « les servir et non à se servir d’eux ».

Nous sommes réellement surpris de l’existence d’un « dossier » sur notre paroisse alors qu’il n’y a eu jusque là aucun contact entre les évêques et les fidèles de Sainte-Catherine. Pourtant, nous serions vraiment heureux que vous veniez voir sur place ce que nous vivons. L’invitation à venir rencontrer la communauté paroissiale dans le cadre de la messe dominicale et de prolonger avec vous la conversation autour d’un apéritif convivial, co-signée par plus de 200 paroissiens et que nous vous avons envoyée le 30 mai, est pour l’instant restée sans réponse de votre part… 

Pourtant, nous sommes convaincus que la rencontre entre les fidèles et leur évêque est le chemin pour construire ensemble et sereinement l’avenir de notre paroisse.

 

Nous vous assurons de notre prière.

 

Thomas Parias, entrepreneur, marié, père de 6 enfants

Laurence Habimana, médecin, mère d’une adolescente

Bernard De La Croix, ingénieur, marié, père de 3 enfants

Anne-Chantal André-Dumont, jeune enseignante, célibataire

 

Contact :paroissiensdesaintecatherine@gmail.com
www.paroissiensdesaintecatherine.wordpress.com

PDF : Lettre ouverte à Mgr Josef De Kesel 13 juin 2016 

Reproduction de ce texte autorisée avec lien vers ce post de ce blog.

Publicités

16 réflexions au sujet de « Lettre ouverte à Mgr De Kesel »

  1. Dieu nous jugera à la mesure dont nous l’avons servi, et non à ce qu’il restera dans la caisse de la fabrique d’église, ou du diocèse! Alors les plans qui restructurent pour une économie d’énergie… mais appauvriront les vies de paroisse, malmèneront les personnes âgées, ou seront autant de points de prière en moins, y compris pour les « Gad Elmaleh » qui aiment se recueillir dans les églises, parce qu’elles dégagent une paix intense… pensons-y: les âmes, oui les âmes ont soif. Si nous nous taisons, les pierres crieront! (Luc 19,40)
    Par ailleurs, qu’on cesse de nous demander de prier pour les vocations… quand elles se proposent et qu’on fait la fine bouche, ou quand j’entends des curés dire que nos églises devraient aller au musulmans, car il leur manque des lieux de prière, d’où leur islam radical… doit-on comprendre que le jour où nous serons en manque d’église nous poseront aussi des bombes?

    Chers décideurs, ma prière vous accompagne, avec l’ardent désir que vous consacriez jusqu’à la dernière minute de votre vie pour la construction du Royaume, peu importe s’il y a de l’argent pour le chauffage ou pour votre chauffeur, nous mettrons des pulls, et vous irez à vélo!

    St François priez pour l’appauvrissement de notre clergé, la sainteté en découlera!

    J'aime

  2. Je n’allais jamais à la messe. La fraternité des saints apotres m’a montré un veritable chemin de vie que je partage simplement avec toute ma famille devenue (vraiment) pratiquante. Je ne savais pas qu’ils voulaient fermer l’eglise – mon Dieu mais pourquoi???

    Il parait même que les seminaristes ne sont plus ordonnés!!! Est-ce possible? Mais pourquoi??? On prie pour des vocations – ce n’est pas pour qu’on les flingue nous -memes.

    en plus ils sont vraiment des saints – je pleure avec ma famille et j’ose prier pour que ceci ne soit qu’un mauvais rêve.

    J'aime

  3. J’ai le Coeur serré et l âme en peine pour notre Eglise sainte Catherine et sa fraternité de saints apôtres je serais vraiment très triste 😢
    Pour notre paroisse j’y suis très attachée.

    Que notre sainte mère marie écoute ma prière 🙏 amen

    J'aime

  4. Une question ouverte: Mgr Kockerols prétend ne pas connaitre le nombre de séminaristes de son diocèse. C’est totalement incompréhensible à double titre: d’abord compte tenu de sa formation de gestion et des problèmes de prêtres auquel il doit faire face et ensuite et surtout car un Évêque se doit de connaitre tout les séminaristes de son diocèse.
    On peut légitiment se poser la question si en fait ce n’est pas une entourloupe pour ne pas avoir à admettre qu’il ne reconnait pas que les séminaristes de la FSA font parti du diocèse de Malines Bruxelles tel que cela a été organisé par Mgr Léonard à la création de la FSA. Plus facile alors de les virer….

    Je vais trop loin dans mon commentaire?
    Alors pourquoi est ce que les séminaristes de la FSA n’ont pas été invité par l’Evêque à la réunion des séminaristes du diocèses il y a quelques semaines?
    Si une telles réunion a été organisé, l’organisateur… ie Mgr Kockerols… doit savoir le nombre de séminaristes et doit les connaitre puisqu’il les a rencontrés.

    Non mais où va-t-on?
    Et après on monte en chaire pour nous déverser des discours mièvre sur la tolérance, l’accueil des étrangers,…
    Montrez l’exemple…

    J'aime

  5. Bravo,
    Quel combat!
    Pourquoi vouloir systématiquement détruire ce qui fonctionne?
    Est ce que ce sont des enjeux de pouvoir?
    Est ce que Mgr Kockerols est incapable d’admettre que Monseigneur Leonard a fait de belles et bonnes choses?
    Il semble que toutes les bonnes choses qui soient arrivées dans l’Eglise aient été systématiquement combattues par la hierarchie (St Jean Bosco, Padre Pio,…)

    Gamaliel l’Ancien dans les Actes des Apôtres avait pourtant des paroles de sagesse:
    « un pharisien, nommé Gamaliel, docteur de la loi, estimé de tout le peuple, se leva dans le sanhédrin, et ordonna de faire sortir un instant les apôtres. Puis il leur dit: Hommes Israélites, prenez garde à ce que vous allez faire à l’égard de ces gens. Car, il n’y a pas longtemps que parut Theudas, qui se donnait pour quelque chose, et auquel se rallièrent environ quatre cents hommes: il fut tué, et tous ceux qui l’avaient suivi furent mis en déroute et réduits à rien. Après lui, parut Judas le Galiléen, à l’époque du recensement (6 ap. J.-C.), et il attira du monde à son parti: il périt aussi, et tous ceux qui l’avaient suivi furent dispersés. Et maintenant, je vous le dis ne vous occupez plus de ces hommes, et laissez-les aller. Si cette entreprise ou cette œuvre vient des hommes, elle se détruira ; mais si elle vient de Dieu, vous ne pourrez la détruire. Ne courez pas le risque d’avoir combattu contre Dieu. » (Ac 5, 34-39).

    J'aime

  6. Mon mari, mes trois enfants et moi faisons plus de 60km chaque dimanche pour aller à la messe à Sainte-Catherine. Et personne ne s’en plaint, bien au contraire!!
    Nous avons trouvé là ce que nous n’avions encore trouvé nulle part. Et nous ne sommes visiblement pas les seuls à le penser… chaque semaine, l’église est pleine, et en grande partie de jeunes et de familles.
    Les prêtres de la Fraternité sont dynamiques, toujours accueillants, convaincus, ils suscitent des vocations,… Pourquoi vouloir les chasser??? Au contraire, il faudrait les encourager afin que davantage de prêtres suivent leur exemple. INCOMPRÉHENSIBLE…

    J'aime

  7. Les prêtres de la Fraternité des Saints Apôtres sont très disponibles pour toutes les personnes qui font appel à eux, que ces gens soient catholiques ou pas, pratiquants ou pas.
    Il sont toujours prêts à écouter et à témoigner de l’amour de Dieu pour chacun. Ils sont bienveillants envers tous. On ne se sent jamais jugé par eux. Ils sont à l’écoute et dans une attitude de compréhension et de miséricorde. Ils cherchent toujours à aider les personnes pour avancer dans la foi et l’amour en tenant compte de la situation et des difficultés de chacun. Ils ont toujours une parole de réconfort et une parole d’encouragement pour avancer dans la vie chrétienne, pour aller plus loin dans le vécu de l’Évangile.
    Cela se reflète aussi chez les séminaristes : ils ont un très bon contact avec les paroissiens. Ce sont des hommes de prière.
    On sent aussi que l’Année de la Miséricorde est prise au sérieux et vécue comme le demande le Pape François à l’église Sainte-Catherine. Une part importante des personnes qui fréquentent aujourd’hui l’église sont des personnes qui s’étaient éloignées de l’Église ou qui ne connaissaient pas le Christ.
    Les prêtres de la Fraternité des Saints-Apôtres n’hésitent pas à sortir de l’église pour rencontrer les gens du quartier. On les voit souvent parler chaleureusement, le sourire aux lèvres, avec des gens qui habitent le quartier ou y travaillent, qu’ils fréquentent l’église ou pas. Ils ont tissé des liens de sympathie et d’amitié avec les restaurateurs des environs, avec les employés des restaurants et des cafés, et avec les commerçants. On perçoit chez ces personnes la sympathie et le respect que leur inspirent ces prêtres pour leur authenticité et leur amabilité.

    J'aime

  8. Nous souhaitons infiniment garder précieusement ces prêtres de la Fraternité des Sts Apôtres dans notre Pays et l’Eglise Ste Catherine . Amen

    Oui, effectivement! Je suis Italien, père d’ une famille nombreuse et je travaille en Belgique. La Fraternité me donne une maison spirituelle que je vois souvent en Italie mais que la Belgique ne connait plus et en a besoin! Merci Mgr. Léonard, vous connaissez bien les signes de notre temps.

    J'aime

  9. Dall’Italia avevamo la sensazione che la Comunita’dei s.Apostoli rappresentasse il vero futuro della Chiesa,con giovani convinti della loro scelta .abbiamo davvero bisogno di questa stupenda Fraternita’ci fa sperare per il futuro!! stia attenta la Diocesi a compiere questi passi cosi’ destabilizzanti. Pregheremo intensamente per la fraternita, per i seminaristi, per i sacerdoti, per il diacono ….affinche’ tutto si risolvanel piu’ breve tempo possibile!!!!

    J'aime

  10. Cette paroisse jeune & dynamique est partie de rien et vit ajd des choses magnifiques, tout comme la fraternité dévouée qui l’anime! De grâce, qu’on ne nous en prive pas!

    J'aime

  11. Habitant le haut d’Ixelles et fréquentant dès lors une autre église, en l’occurrence l’église des Pères Carmes avenue de la Toison d’Or, je ne suis pas un paroissien régulier de Sainte-Catherine. Néanmoins, il m’est parfois arrivé de participer aux offices qui y sont célébrés et j’ai toujours été fort touché par la ferveur et la solennité des liturgies célébrées par cette équipe de prêtres jeunes et dynamiques ayant le « feu sacré ». Il y a là un charisme incontestable qui a donné beaucoup de fruits pour l’Eglise au coeur de cette ville où tant de gens sont en proie à la désespérance. Je trouve donc particulièrement regrettable la décision prise par l’évêché. Pour une fois qu’une expérience marche, on s’obstine à la casser! Est-ce parce que ces prêtres, soutenus par l’ancien archevêque Léonard, auraient un côté trop « tradi » aux yeux de certains?
    Un catholique quadragénaire, toujours respectueux envers les successeurs des apôtres que sont les évêques mais néanmoins déçu.

    J'aime

  12. Witenas Wioletta

    L Eglise c est le Corps du Christ et le peuple de Dieu ce sont ses membres , sans nous Monseigneur
    vous n existeriez pas ,Vous êtes au service de l Eglise et je suis indignée de constater que finalement c est pas l habit qui fait le moine.Que Dieu nous vienne en aide,car Il EST le SEUL en qui nous pouvons avoir confiance .Je prie pour vous.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s