Les jeunes ne sont plus aussi enracinés dans un diocèse qu’avant

La communauté St Martin montre comment elle répond aux besoins de l’Eglise et comment la vie sacerdotale proposée correspond aux vocations de jeunes en 2017. 

Extraits

« Comment expliquer le succès des Saint-Martin (…) ? 

Le choix d’une vie communautaire – ils sont envoyés au moins par trois »

« Les règles plutôt strictes n’interdisent pas la convivialité, les matchs de foot avec les pompiers du bourg, les vidéos décalées sur YouTube… »

« Ce qui est chouette, c’est que les barrières idéologiques sont tombées au sein de l’Eglise de France »

« Quant à la soutane, signe de visibilité cléricale dans un pays sécularisé, « elle a cessé d’être un drapeau, c’est un peu leur bleu de travail », note Mgr Jean-Pierre Batut, évêque de Blois, où les prêtres Saint-Martin « font maintenant vraiment partie du paysage ». »

 « On prêche la charité: la vivre ensemble donne force à notre témoignage »

Tout ceci résonne tant pour les paroissiens de Sainte Catherine qui ont vécu (avec les séminaristes refoulés) et vivent encore avec les prêtres de feu La Fraternité des Saints Apôtres.  La vie fraternelle, le message clair de l’Evangile porté de façon simple et de façon décomplexée.  L’ascèse et le foot.  La soutane comme outil et pas comme drapeau…

Puissent les pasteurs voir et entendre ces messages si importants. 

Pourquoi s’entêter dans des méthodes stériles et ne pas prêter attention à ce qui est fécond ?

Article TV5 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s