Lettre d’une paroissienne à Mgr de Kesel

Nous vous partageons une lettre parmi tant d’autres écrite à Mgr de Kesel par une paroissienne.

                                                                                                                                 Bruxelles, le 17 juin 2016

Monseigneur,

Je prends connaissance avec stupéfaction de votre communiqué concernant la Fraternité des Saints Apôtres. Après avoir rappelé combien l’option d’une fraternité est « fondamentale et précieuse pour la vie du prêtre aujourd’hui », vous décidez que les prêtres de la FSA ne pourront plus compter sur celle-ci puisque trop nombreux ! J’avoue ne pas comprendre. Le Christ Lui-même avait l’habitude d’envoyer ses apôtres prêcher deux par deux au moins. La vie en communauté est une vraie force pour les prêtres aujourd’hui, et presque une nécessité tant leur apostolat est difficile. Et si ces jeunes prêtres et séminaristes de la FSA ont choisi cette option, c’est qu’ils reconnaissaient que c’était un besoin pour eux. Là est leur vocation. Vous détruirez leur apostolat en les renvoyant dans une solitude qu’ils n’ont pas voulue, et dont ils ne sont peut-être pas capables.

Quant à nous, ma famille et moi-même, nous avons retrouvé le Christ grâce à eux à Sainte Catherine. Loin de ces paroles trop souvent entendues dans les paroisses, si complaisantes pour chacun, mais, souvent, hélas, vides de sens, il nous a semblé, à Sainte Catherine, entendre prêcher la Vérité. Avec simplicité et avec une foi inébranlable, ces jeunes prêtres nous ont donné une envie irrésistible de suivre le Christ. Venez et voyez par vous-même, Monseigneur, je suis sûre que vous serez vous aussi conquis par le magnifique apostolat qui se déroule à Sainte-Catherine ! Combien de conversions n’avons-nous pas connues dans notre entourage ! Des amis croyants non pratiquants qui retrouvent avec joie le chemin de l’église- de l’Eglise ! D’autres qui le découvrent pour la première fois, et qui en sont métamorphosés !

Vous ne vous doutez pas, je pense, de tout le bien que cette fraternité a fait à l’Eglise de Bruxelles, et de cette joie nouvelle qui naît dans nos cœurs à son annonce de l’Evangile ! Si vous aussi, Monseigneur, vous tenez à ce que la Bonne Nouvelle soit annoncée au plus grand nombre, si vous aussi, vous souhaitez voir notre Eglise de Bruxelles renaître de ses cendres, si vous êtes heureux vous aussi de voir le plus grand nombre se mettre à la suite du Christ, si vous êtes sensible au message du Christ, si, vous aussi vous souhaitez que soit distribuée au plus grand nombre cette eau vive, qui devienne en eux une source d’eau jaillissant pour la vie éternelle 1, si vous ne voulez pas, un jour, pouvoir être accusé de ne pas avoir donné à boire à ceux qui avaient soif, alors, je vous en conjure, revenez sur votre décision ! Nous avons besoin à Bruxelles des Saints-Apôtres, et nous avons besoin qu’ils restent en fraternité et à Sainte-Catherine !

Avec de nombreux paroissiens, nous attendons avec une grande espérance votre nouvelle décision. Laissez, je vous en supplie, annoncer l’Evangile à Sainte Catherine ! Monseigneur, j’espère que vous daignerez agréer l’expression de mon très profond respect.

Une copie de cette lettre est adressée à son excellence le nonce apostolique Monseigneur Berloco.

 

1 Evangile selon St Jean, chapitre 4, verset 14

Publicités

2 réflexions au sujet de « Lettre d’une paroissienne à Mgr de Kesel »

  1. .MONSEIGNEUR
    c est avec le cœur serre et l ame en peine, ce petit mot pour exprimer ma deception au sein de la religion catholique .
    que les séminaristes soit Français ou autres ,DIEU n a pas collé une etiquette sur ses apôtres il leurs a
    simplement dit allez prêché la bonne parole .
    nous sommes tous égaux devant DIEU
    MONSEIGNEUR ma foi a grandie parmis eux et c est avec eux que j ai fait un bout de chemin vers DIEU
    ils m on enrichie de l amour de JESUS et de notre mere MARIE la sainte vierge.
    on trouve le courage de rester debout quand on s agenouille devant le SEIGNEUR.

    J'aime

  2. Je vous félicite pour votre message car il rejoint bien l’Evangile: Galates 3:28  » il n’y a plus ni Juif ni Grec, il n’y a plus ni esclave ni homme libre… ». L’Eglise de Jésus-Christ est une église universelle et c’est malheureux que nous ayons à le rappeler à nos Pasteurs.
    Voyons ce qui se passe avec l’Eglise Orthodoxe qui a opté pour des églises nationales, chaque patriarche est « souverain chez lui »
    Mais il ne s’agit même pas de la France et de la Belgique car déjà en Flandre il est interdit aux prêtres de célébrer des messes en français. Alors même que nous participons souvent à Banneux à des messes en plusieurs langues y compris celles non parlées en Belgique, lors de la procession qui se tient chaque jeudi de l’Ascenssion à Bruges,, les messes sont toutes célébrées en Flamand, méprisant ainsi toutes les personnes étrangères qui viennent participer à cette grande rencontre.
    On peut dire qu’il n’y a pas que les musulmans qui en veulent aux chrétiens.. c’est triste

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s